L’espace

Les e.Days depuis leur naissance en 2013 ont lieu en Normandie, sur les plages du D.Day et de la « libération », dans une ferme typique où l’on cultive bon sens et bonnes idées, mais aussi des pommes, des prunes et des cerises ! Une ferme qui nous ouvre les portes d’une grange magnifique qui fait l’effet d’une grotte ou d’une église (laïque) tant les énergies y sont naturelles et ressourçantes.

L’idée « graine » fut tout d’abord l’envie de partager « les bonnes nouvelles » à savoir toute cette connaissance de bon sens qui refait surface dans un but constructif et générateur de nouvelles perspectives.

Cette idée a été « plantée » au coeur de la ferme qui trouvait tout son sens à cette culture de nouvelles façon de vivre et d’être, menant à plus d’équilibre et d’harmonie à l’échelle individuelle comme collective. Et à mesure que les outils (développement personnel) et les visions (philosophies contemporaines comme la « sobriété heureuse » de Pierre Rabhi*), sont arrivés (formations, lectures…), l’idée a germé jusqu’à prendre forme physique !

La situation de la ferme, au coeur d’une « histoire bien connue » de libération, confirme la cohérence de la présence des e.Days non loin de Sword, la plage qui accueillit, le 6 juin 1944, les alliés anglais et écossais venus de la mer pour ré-imposer la paix.

Comme nous sommes conscients aujourd’hui, que la paix commence à l’intérieur, des expériences comme les e.Days contribuent à perpétrer l’idée que nous en sommes responsables individuellement et collectivement.

Faire rayonner la Normandie comme un « phare de paix » à l’échelle internationale fait partie des idées évolutionnaires des e.Days depuis leur commencement.

Et en cette année 2017, la Région Normandie organisait pour la première fois, des « Journées normandes pour la paix » qui préparaient la mise en place à partir de 2018 d’un colloque international POUR la paix.


Pour illustrer que cocréer la paix (en soi, autour de soi et donc dans le monde) est un choix de postures et d’actions bien délibérés,
voici un poème de Mère Teresa à ce propos :

Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus important que ce qui divise,
alors la paix viendra.

Si tu crois qu’être différent est une richesse et non un danger,
alors la paix viendra.

Si pour toi l’étranger est un frère qui t’est proposé,
alors la paix viendra.

Si tu peux te réjouir de la joie de ton voisin,
alors la paix viendra.

Si l’injustice qui frappe les autres te révolte autant que celle que tu subis,
alors la paix viendra.

Si tu estimes que c’est à toi de faire le premier pas,
alors la paix viendra.

Si tu partages son pain et que tu sais joindre un morceau de ton cœur,
alors la paix viendra.

Si tu sais accepter qu’un autre te rende service,
alors la paix viendra.

Si la colère est pour toi une faiblesse et non une preuve de force,
alors la paix viendra.

Si tu crois qu’un pardon va plus loin qu’une vengeance,
alors la paix viendra.

Si tu préfères être lésé que de faire du tort à quelqu’un,
alors la paix viendra.

Si tu te ranges du côté du pauvre et de l’opprimé sans te prendre pour un héros,
alors la paix viendra.

Si tu crois que l’amour est la seule force de dissuasion,
alors la paix viendra.

Si tu crois que la paix est possible,
alors la paix viendra.

.

*Pierre Rabhi est le créateur de l’agro écologie et le fondateur du mouvement Colibris. Il participe aujourd’hui à la réflexion active.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *